Retour à la liste des fiches

LE MACERAT DE NOISETIER

Extrait de bourgeon de Corylus avellana

Le noisetier est un arbuste des régions tempérées, associé à la lumière et possédant une grande amplitude écologique.
Il modifie le pH du sol par sa feuille alcaline permettant l'apparition d'autres espèces en améliorant et en renforçant le terrain. C'est donc un remède à utiliser largement en association car il renforce l'action des autres plantes.
Son activité se manifeste sur tous les métabolismes à l'exception des sucres.
Le noisetier constitue l'un des remèdes polyvalents en gemmothérapie.
Notons que le noisetier était autrefois associé à Thor (Dieu germanique du tonnerre) et considéré comme le réceptacle du savoir (la sagesse et l'intelligence du cœur).
Du point de vue de la théorie des signatures, les fruits du noisetier sont analogues au cœur (le nom "Corylus" contient la racine "cor" qui a donné "cœur").

Au niveau pulmonaire, le noisetier intervient comme draineur du poumon, notamment dans les manifestations cardio-pulmonaires à profil fibro-scléreux. Il s'indique dans les stases pulmonaires, la sclérose pulmonaire, les bronchites, l'emphysème et l'asthme accompagné d'emphysème.

Au niveau circulatoire, son action se manifeste dans l'anémie hypochrome dont l'origine est digestive (saignements intestinaux) ou cirrhotique (l'huile de noisette est également anti-anémique). En outre, il favorise la synthèse des globules rouges (érythropoïèse) dans la moelle.
Le noisetier agit dans les stases circulatoires qui conduisent notamment à l'apparition d'ulcères variqueux. Hypocoagulant global, il est efficace dans les thromboses, diminue le cholestérol, agit dans la nécrose des extrémités pouvant conduire à la gangrène sénile.
C'est également un remède des artérites, en particulier celles des membres inférieures ou celles qui conduisent à la gangrène.
Il agit aussi sur les sclérosés hypotendus.

Au niveau hépatique, le noisetier constitue avec le genévrier l'un des grands remèdes des cirrhoses tant bronzée, de Hanot qu'alcoolique (non ascitique). Son action se manifeste également dans la stéatose hépatique.
Au niveau nerveux, le noisetier agit comme rééquilibrant nerveux utile dans les dépressions, les déséquilibres neuro-végétatifs, les dyspepsies. Il est également efficace dans les céphalées vraisemblablement d'origine hépatique ou circulatoire - n.d.a.

Son action au niveau rénal se manifeste dans la résorption des oedèmes des membres inférieurs (et semble montrer une polarité pour la rate de la MTC).

Signalons également les propriétés médicinales des autres parties de la plante qui, peut-être, seront confirmées un jour en gemmothérapie : anti-épileptique (pollen, gui de coudrier), antihémorragique, astringent, cicatrisant, diurétique, dépuratif, fébrifuge, pectoral, sudorifique, tonique veineux, vermifuge, coliques néphrétiques, oedèmes, toux, varices, phlébites, hémorroïdes, tonique sexuel.

Copyright FEH : les informations ainsi que les photos reprises sur ce site sont la propriété de la Fédération Européenne d'Herboristerie. Il est interdit de les utiliser sans l'accord préalable de la FEH.

Retour à la liste des fiches