Retour à la liste des fiches

LE MACERAT DE PRELE

Extrait de bourgeon de Equisetum arvense

Cette plante occupe principalement les sols argileux et siliceux dénudés.
Elle participe à la restructuration des sols pauvres en matières organiques et en éléments minéraux.

Système ostéo-articulaire

Le vieillissement produit 2 effets importants sur le squelette : une déminéralisation et une diminution du collagène.
Le macérat-mère de prêle interviendra dans ces 2 cas par son action reminéralisante : il permet de lutter contre l’ostéoporose, dans la consolidation des fractures et la chute des cheveux.
En raison de sa richesse en silice organique (acide orthosilicique), la prêle facilite la fixation du calcium ou le transmute en silicium.

L’action antirhumatismale de la prêle est connue de longue date. C’est un remède anti-inflammatoire et restructurant dans le cas d’affections articulaires diverses (tendinite, déchirure musculaire). Elle s’indique notamment après une opération de prothèse.

Système uro-génital

Plante diurétique et anti-inflammatoire, elle est employée dans les cystites, la dysurie, l’urétrite, les calculs urinaires et l’élimination des oedèmes.

Système pulmonaire

Elle soulage les ulcères du poumon, soigne la tuberculose et les dégénérescences du tissu pulmonaire.

Copyright FEH : les informations ainsi que les photos reprises sur ce site sont la propriété de la Fédération Européenne d'Herboristerie. Il est interdit de les utiliser sans l'accord préalable de la FEH.

Retour à la liste des fiches